#storyme Onadoreca.com

À travers #storyme, L’Incuberie présente des entrepreneur-es sud seine et marnais afin de faire connaître les initiatives de notre territoire.

Aujourd’hui nous sommes allés rencontrer Sandra T. Dubreuil, fondatrice de la boutique en ligne onadoreca.com Découvrez son interview pleine de tendresse et d’originalité, à l’image de sa boutique.

Bonjour Sandra, ton slogan « La boutique qui fait pétiller la vie de famille » donne vraiment envie d’en savoir plus sur les coulisses de ton entreprise. Quelle est l’histoire de ta boutique ?

On adore ça ! naît à l’été 2014, tout d’abord sous sa forme éditoriale avec le lancement d’un blog à l’attention des mamans décomplexées. J’écris un « manifeste des mamans décomplexées » pour rassembler les mamans imparfaites dans mon genre et je leur décris chaque semaine mes trouvailles pour faciliter leur quotidien de maman et sublimer la vie de famille. Je suis toujours à la recherche du créateur qui saura nous donner le sourire… qui saura faire plaisir aux enfants sans oublier les parents…

Après avoir plusieurs fois entendu mes lectrices regretter qu’il n’était pas facile de trouver les créateurs dont je parle, je décide à l’automne 2015 de créer la boutique en ligne où trouver toutes les pépites bonheur dont je leur parle depuis le début. Et ainsi naît On adore ça ! – la boutique . (http://onadoreca.com/categorie-produit/la-boutique/)

Quelles ont été tes inspirations ?

Toutes les mères d’aujourd’hui qui essaient vaillamment de concilier vie familiale et vie pro, ces combattantes du quotidien et du bonheur.

Nous sommes curieux de te connaître un peu plus, peux tu nous décrire ton parcours scolaire et professionnel ?

Après un bac scientifique, j’ai décidé de me tourner vers ma vraie passion et de poursuivre en fac de lettres. Je poursuis mes études jusqu’à l’agrégation de lettres modernes et j’enseigne une dizaine d’années dans différents établissements d’Ile-de-France.

À 30 ans, je décide de voir du pays et j’obtiens alors un détachement auprès du Ministère des Affaires étrangères. J’enchaîne des postes dans le réseau culturel français à l’étranger, plus précisément à Bahreïn et en Italie. J’ai aussi la joie de devenir maman à cette période. Bref une incroyable décennie 😉

À 40 ans, de retour en France, je veux me faire plaisir et me lancer dans de nouvelles aventures. Je veux aussi mieux concilier vie pro et vie perso pour profiter davantage de mes enfants. Je décide alors de créer ma propre entreprise. Je réunis mes passions en un seul projet : les créateurs de talent et le marketing dans ma boutique en ligne, l’écriture dans le blog qui l’accompagne.

Comment as-tu su que c’était le moment de créer ton entreprise ?

Entreprendre est une affaire de famille : ma mère était une commerçante née ! J’aidais dans le café familial tous les étés et j’y ai développé une certaine expertise dans les relations clients.

Créer et diriger un centre culturel à l’étranger a été le déclic ultime : j’ai adoré l’esprit start-up, j’ai adoré fédérer les équipes autour d’un projet commun, j’ai adoré promouvoir des artistes de talent, j’ai adoré être libre de mes choix et responsable de la stratégie de développement. J’ai voulu retrouver toutes ces sensations-là en créant mon entreprise.

Quelles valeurs et passions voulais tu transmettre à travers la création de ton activité ? As-tu le sentiment d’être toujours en phase avec ses valeurs ?

Je voulais rappeler aux mamans qu’elles avaient le droit de se faire plaisir à elles aussi, qu’elles avaient le droit d’affirmer que la vie de mère active n’est pas une sinécure, bref je voulais les décomplexer de l’image de la mère parfaite et leur faire plaisir.

Je voulais aussi valoriser la joie et les petits plaisirs dans un monde que je trouvais très gris et pessimiste à mon retour… Je ne crois pas avoir dérogé à mes valeurs.

Que peux-tu dire de ton parcours entrepreneurial ?

Je me suis souvent interrogée sur On adore ça !  Pourquoi se lancer maintenant ? Pourquoi faire un projet de ce type après une carrière très différente ?

Finalement, je crois aujourd’hui que mon parcours est cohérent. On adore ça ! est la combinaison de plusieurs aspects de mes expériences professionnelles précédentes (le goût de la gestion de projets, l’envie de dénicher des gens de talent et de les promouvoir, le plaisir des bons mots…)

La quarantaine est surement aussi un moment clé : il s’agit de ne rien regretter et de tenter de réaliser tous nos rêves.

 Quelles erreurs, selon toi, aurais tu pu éviter ?

Avoir hésité trop longtemps 😉 et être encore trop frileuse par moments aujourd’hui !

 Te sens-tu épanouie dans tes activités ?

Je suis fière d’être allée au bout de mon projet. Je sais que je viens juste de poser le premier pas et que la route sera longue et sinueuse mais elle sera mienne et c’est déjà ça ! Il me faut encore un peu de temps et surtout être rassurée sur la pérennité de mon projet pour être totalement épanouie, mais je suis déjà fière du chemin parcouru.

Comment te ressources-tu ?

Pour me ressourcer, j’ai plusieurs moteurs : la rencontre avec les créateurs (à chaque fois que j’ai la chance de rencontrer une personne de talent, cela me galvanise) et surtout ma famille. Mon conjoint et mes deux petites filles sont une source continue d’inspiration : c’est aussi eux que je veux surprendre avec ma sélection de produits joyeux. Et quand en plus, on part tous ensemble en voyage, loin vers l’inconnu, c’est une dose de bien-être à l’état pur qui permet de revenir gonflée à bloc !

Quels conseils avisés donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer dans l’aventure entrepreneuriale ?

Le premier conseil n’est pas de moi mais de Marguerite Duras : je l’ai écrit en couverture de mon business plan, c’est comme un mantra que j’aime à partager : « Une idée est toujours une bonne idée du moment qu’elle fait faire quelque chose. »

Et quand l’idée est devenue réalité, il faut toujours s’accrocher à ses envies et persévérer. Je crois beaucoup en la persévérance.

 Il faut aussi savoir s’entourer et ne pas rester seul. On pense toujours mieux à plusieurs et surtout on peut s’épauler quand on a une baisse de régime. Et les baisses de régime, c’est normal ! Il faut savoir rester indulgent avec soi-même.

 Un petit mot ? Un bon plan ? Une réduction pour les auditeurs de #storyme ?

Les bons plans, c’est mon truc. Alors je lance le premier code promo pour vos lecteurs : une réduction de 10% sur l’ensemble des produits proposés en boutique et valable jusqu’au 3 juin 2016 : imoac10.

Merci Sandra pour ton accueil chaleureux !

Retrouvez On adore ça ! La boutique qui fait pétiller la vie de famille sur les réseaux

cercle-facebook_318-10967   twitter